mercredi 14 novembre 2012

Méthode de classement, réflexions !!!


Je trouve ta réflexion très intéressante. tu stokes des liens de quelle façon, quels outils ?

Source du lien : ICI

Qu'est-  ce que tu entends par marque-page sur le net ? Comment tu procèdes ?

si je regarde la définition de méta-donnée j'ai ceci :

Les métadonnées décrivent d'autres données. Il fournit des informations sur le contenu d'un certain article de. 

Par exemple, une image peut inclure des métadonnées qui décrivent la façon dont l'image est grande, la profondeur des couleurs, la résolution d'image, si l'image a été créée, et d'autres données. Métadonnées d'un document texte peut contenir des informations sur le temps que le document est, qui est l'auteur, lorsque le document a été rédigé, et un bref résumé du document.

Pages Web contiennent souvent des métadonnées sous la forme de meta tags .

Les balises META description et mots-clés sont couramment utilisés pour décrire le contenu de la page Web. 

La plupart des moteurs de recherche utilisent ces données lors de l'ajout de pages à leur index de recherche

Peux-tu donner un exemple de classement de méta-données que tu pratiques ?

Ensuite si je regarde la définition de tag , j'ai ceci :

1. Le tag comme questionnaire.

C'est dans ce sens que le tag est le plus utilisé sur les blogs. Il s'agit alors d'une question ou d'une série de questions qui circulent de blogs en blogs, créant une chaine. Le tag est dans ce cas une sorte de mariage entre le gage et l'interview. Un tag se reçoit, on dit alors que l'on est tagué. Si on envoie un tag (et généralement on DOIT renvoyer un tag), on dit alors que l'on tague à son tour. Bien souvent, on tague plusieurs personnes en même temps. En cela, le tag s'apparente beaucoup à la grippe. Comme toute maladie contagieuse, le tag se refile donc. On se vaccine en le refusant poliment.

Le tag sert à tisser des liens entre blogueurs. Souvent, il permet de mieux connaître les goûts ou les petites habitudes de l'auteur d'un blog. Accessoirement, pour le blogueur qui le reçoit, il permet de palier à une panne d'inspiration...

Les tags sont généralement en accord avec le thème du blog. Par exemple, un blog parlant de cinéma, recevra un tag lui demandant de dresser la liste de ses films préférés. Un blog traitant de lecture, devra par exemple donner pour chaque lettre de l'alphabet le titre du livre qu'il préfère, un blog sur la broderie devra afficher une photo de ses meilleurs créations, un blog parlant de politique devra nous faire une liste de propositions concrètes pour nous sauver des conséquences de la crise financière internationale...

2. Le tag comme étiquette.

Un tag, en anglais, c'est une étiquette. Un tag sur un site web, c'est un mot-clé. Ainsi voit-on fleurir sur nombre de blogs ces pâtés de mots-clés élégants que l'on appelle des nuages de mots-clés ou nuages de tags ou tagclouds en bon anglais. Lorsqu'il y aura un peu plus de contenu sur Dicoblog, vous pourrez admirer un beau nuage de tags ci-contre à droite à la place de la ridicule petite brume de tags actuelle...

Donc si je fais le distingo, tag = étiquette = mot clé

Définition de mot clé :

mot clé 

1.Mot ou expression choisi généralement dans le titre ou le texte d'un document pour en caractériser le contenu et en permettre la recherche.
 Il constitue un point d'accès. Il est à distinguer d'un descripteur, qui est un terme normalisé dans un thésaurus.

Définition de descripteur :

Personne qui décrit.
{nom masculin} En informatique, mot ou locution contribuant à caractériser l'information contenue dans un document et à en faciliter la recherche.
(Anglais: descriptor).

Si je regarde la définition de Thésaurus

Un thesaurus est un ensemble hiérarchique de termes clés représentant des concepts d'un domaine particulier.

 Ils sont organisés en thèmes et possèdent des liens sémantiques entre eux : synonymie, équivalence, terme spécifique (lien vers un concept de sens plus précis), terme général (lien vers un concept de sens plus large).

Les termes d'un thesaurus servent à indexer des documents. Ces documents sont alors liés entre eux via les relations sémantiques des termes sur lequels ils sont indexés. On obtient une ontologie. 

Cette technique permet de rechercher et de naviguer aisément dans la connaissance des documents indexés.

On dit "un thesaurus" mais "des thesauri".

Donc si je comprends bien le thésaurus va classer des documents par thème par le biais de liens sémantiques de distinction sémantique de mots équivalents, de synonimies et par ordre alphabétique.

Moteur de recherche 

Dans le domaine des moteurs de recherche, deux logiques produit prévalent côté utilisateur. La première se focalise sur un mode de recherche en langage naturel, simple d'approche, et utilisant souvent en arrière plan un grand nombre de technologies (traitement morphosyntaxique ou statistique, recherche floue, etc.). 

La seconde s'appuie quant à elle sur une méthode de recherche avancée qui, par le biais de formulaires, donne directement accès à des fonctions de recherche multi-critères (titres, dates, sources, etc.). Alogic se positionne entre ces deux stratégies. Cette société française fondée en avril 1999 propose une solution permettant à l'utilisateur d'affiner lui-même sa requête en fonction des thésaurus qu'il utilise et de l'indexation sous-jacente... Le tout par le biais d'une interface graphique intuitive.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire

# ITYPA _ Kesako ?

Internet, Tout Y est Pour Apprendre et Lier (lire, relier, …), Imaginer (mais aussi interagir, intervenir,…) Et plus encore.

Cours Mooc

A la manière de Daniel Pennac, Comme un roman

  1. le droit de ne pas participer
  2. le droit de sauter des semaines
  3. le droit de ne pas finir le cours
  4. le droit de creuser un thème, même si la semaine est finie
  5. le droit d’utiliser n’importe quel outil pour participer au MOOC
  6. le droit de vous regrouper autour de domaines d’intérêts communs
  7. le droit de participer au MOOC de n’importe où
  8. “le droit de grapiller”
  9. le droit de publier abondamment sur son blog, Twitter, Facebook, diigo,…
  10. le droit de participer silencieusement

La place de la subjectivité dans l'apprentissage à distance

PRINCIPE DE FORMATION

Les auto-analyses reposent sur deux principes successifs :

Description de l'activité de travail.

Le sujet ou l'apprenant en module d'apprentissage du Français ou de la bureautique doit observer son activité de travail par le biais d'une intervention filmée, l'apprenant décrit ses gestes d'apprentissage , en nommant les opérations d'exécution : opérations qu'il effectuent sur le matériel de départ.

Le but est d’aider les formés à expliciter et organiser leurs
pratiques sur le plan conceptuel, à passer du faisable à l’énonçable par la médiation de l’observable, à mettre en mots leur activité d'apprentissage.

Ainsi en module Français Langue étrangère l'apprenant va observer un dessin qui est sensé reproduire les différents membres d'une famille ici

Ce dessin représente un arbre généalogique.

L'image vidéo offre une possibilité de mise à distance de soi.

Le tuteur se trouve en mesure de ré-identifier les savoirs, gestes, compétences tutorales en situation de travail et dans le développement de ses propres compétences professionnelles.

Prise de conscience des compétences par l'auto-observation.

Si je prends un exemple en situation d'apprentissage du français : l'apprenant va devoir cliquer sur :

1. l'onglet instructions
2. Comprendre les consignes
3. l'onglet Hint, qui veut dire "allusion", si l'apprenant ne comprends pas le mot, il va devoir utiliser un traducteur en ligne par exemple : http://translate.google.fr/
3. Ensuite, il va devoir utiliser les touches accentuées.
Ou s'il est futé, il utilisera les lettres accentuées de son clavier.

Si je devais expliquer à un apprenant je m'y prends mal...

parceque l'apprenant n'a pas une vue globale de l'exercice ou bien parcequ'il je ne sais pas dans quel ordre il va utiliser les onglets ou tout simplement parcequ'il il n'a pas compris les consignes.

La vidéo va être précieuse dans l'analyse des stratégies d'apprentissage.

L'apprenant va prendre du temps à finir correctement l'exercice.

Prises de conscience des compétences par l'auto-observation sans verbalisation du tuteur d'apprentissage.

1. La première dimension est celle de la prise de conscience des erreurs

Le tuteur s'est aperçu qu'il avait omis de lire les consignes avec les apprenants ou bien si les consignes étaient écrites sur leur support d'apprentissage (Cahier ou ebook d'apprentissage), il n'avait pas demandé aux apprenants de lire à haute voix les consignes... le tuteur pouvait s'attendre à ce que l'exercice soit mal réalisé.

2. la deuxième dimension est celle de la prise de conscience chez le tuteur de l'image de sa pratique professionnelle comme objet et support de connaissances pour l'apprenant en situation d'apprentissage en ligne.

Par exemple avant de cliquer sur les têtes des personnes, sans cliquer, rien qu'en présentant le curseur au-dessus de la tête des personnages un message apparaît. Il donne le nom de la personne en anglais et en cliquant sur la tête un message sonore donne le nom de la personne.

Le professeur doit énoncer aux apprenants qu'un message peut être produit rien qu'en déposant le curseur au-dessus d'une tête d'un personnage.

3. La troisième dimension la conscience dialectique de l'implication et de la décentration

C'est à dire l'exercice de mise à distance de l'immédiateté de l'implication du tuteur ou du formateur. Le formateur observe et analyse sa propre action dans l'action.

Le formateur fait un auto-diagnostique de ce qu'il a produit durant la situation d'appentissage. Il observe ce qu'il a fait et comment il l'a fait.

Instructions : cliquez sur les cases vides de chaque personne supposée. Puis complétez l'arbre généalogique en cliquant sur les têtes et écoutez la signification du mot.


La subjectivité et travail

Nous allons essayez de passer en revue les principaux aspects subjectifs en situation d'apprentissage ou de travail.

1. Le manque de visibilité du travail;
2. Le manque de reconnaissance;
3. L'isolement du professeur et de ses apprenants;
4. La monotonie du travail;
5. Le savoir faire des apprenants construits au quotidien
6. Lorsque les apprenants travaillent dans l'isolement et sentent le besoin d'amenuiser l'angoisse généré par un travail privé de rapports et d'échanges personnels:

Les apprenants en formations à distance afin d'amenuiser la souffrance provoquée par la solitude et le manque de présence d'autres apprenants ou de son professeur , lisent autre chose que le cours, écoute la radio, tchat avec un ou des ami (e) s, bavardent sur leur portable car l'interdit du présentiel n'est plus présent.
Les apprenants en situation d'apprentissage peuvent se sentir déprimés.

Conclusion

Il me semble que le processus de discussion de mini-colloque en ligne de 4 à 5 étudiants puissent être salvateur:

Les compétences transversales seront abordées par une recherche d'informations pertinentes et valables.

En effet la recherche doit s'exercer sur une recherche critique, la recherche d'arguments, la rédaction d'une synthèse, une communication scientifique des propos recherchés sur le net.

Pour favoriser les échanges le formateur doit énoncer avant le début de son cours de la possibilité de choix de thèmes.

Au premier cours le professeur énonce que les apprenants vont recevoir un email leur stipulant que vous avez une vidéo à regarder en 1ère semaine.

Le professeur indique dans cet email que les apprenants auront à mettre des questions dans un forum...

Les questions seront abordées lors du cours suivant...

Lors de cette construction, d'élaboration de questions à propos de la vidéo, les apprenants donneront leur avis sur la question, commenteront la vidéo, feront des suggestions, poseront des questions pour élucider leurs interrogations de tel ou tel passage.



La solution

Un MOOC c'est quoi ?